BESIX Group à nouveau de la partie au Hackathon belge dédié au secteur de la construction

21 octobre 2019

Pour la deuxième année consécutive, BESIX Group a participé à l'organisation du Hackathon de la construction. Avec la Confédération Construction et les autres partenaires, il peut s’enorgueillir du succès de cette deuxième édition. Le thème « Smart Buildings for Smart Cities » a rassemblé des acteurs de la construction, de la technologie, du monde des affaires et des TIC pour innover dans ce secteur.

Ambiance ouverte

Le week-end dernier, une cinquantaine de personnes, dont cinq collaborateurs enthousiastes de BESIX, se sont rendues à Co.station (Bruxelles) pour le hackathon des entreprises de construction. Réparties en sept équipes, elles se sont réunies pendant trois jours, ont développé leur dossier et défendu devant un jury leur solution innovante pour rendre les villes plus intelligentes. Le mélange de nationalités et les expériences variées ont été très appréciés par les participants, comme en témoigne Guillaume Foucart :

"Ce que je retiens avant tout, c’est l’ambiance ouverte. On a eu l'occasion de travailler intensément en réseau avec d'autres partenaires du secteur de la construction tout en se familiarisant avec les nouvelles technologies numériques."

Afin d'élaborer leurs dossiers, les équipes ont pu faire appel à un certain nombre de coaches et d'experts de renom. Pour toute question sur la construction durable, par exemple, ils ont pu s’adresser à Bart Gentens, Construction expert SMART & sustainable buildings chez BESIX.

Des solutions intelligentes pour des villes intelligentes

Les thèmes abordés ont porté sur la mobilité, la sécurité sur le chantier, l'énergie des bâtiments, les appels d'offres pour les grands projets, BIM, etc.

L'équipe « LANEBOT » a par exemple proposé de gérer de manière flexible les différentes voies de circulation dans les deux sens afin de résoudre le problème des embouteillages. Elle a obtenu le quatrième prix et le prix du public.

La deuxième et la troisième places ont été accordées par le jury aux applications logicielles pour notre secteur. « ConstruLingua » a proposé une nouvelle plateforme d'analyse et de synthèse des textes d'appels d'offres afin de faciliter le processus décisionnel pour les tiers. Cette équipe, dont fait partie Michiel Dhont, ingénieur chez BESIX, a reçu le feu vert pour développer l'idée d'Innovaris & CSTC.

« SitePlanner » veut faire entrer l'utilisation de BIM sur le chantier dans une nouvelle dimension, en intégrant notamment des installations temporaires et des grues-tours dans le modèle.

Prix BESIX

Enfin, une équipe a obtenu les meilleurs résultats en termes d’opportunité, d'applicabilité, de faisabilité, de durabilité et de présentation. « SOLAR OPT », qui a pour objet de mesurer et de surveiller la production de panneaux solaires via l'IdO, afin de permettre à une équipe de nettoyage d'intervenir avec un robot en cas de problèmes (saleté, chute de feuilles, etc.), a été vivement saluée. Cette équipe a non seulement remporté la première place de ce hackathon, mais aussi le prix BESIX. Ils seront dès lors mis en contact avec des parties potentiellement intéressées au sein du Groupe.

Des partenariats pour une innovation ouverte

Pour BESIX Group, ce hackathon s'inscrit parfaitement dans sa stratégie d'innovation ouverte. Les nombreux partenariats que l'entreprise a déjà noués au travers de ses activités reflètent cette philosophie « plus forts ensemble ». C'est aussi, comme le dit Peter Bertels, la meilleure voie à suivre en matière de Smart Buildings :

"Je suis très fier que BESIX ait pu jouer le rôle de facilitateur pour ce deuxième hackathon de l'industrie belge de la construction. En tant que facilitateur de SmartHack, ça a été fantastique de voir comment des idées vagues le vendredi soir peuvent se transformer en projets vraiment concrets le dimanche, grâce à la collaboration de gens enthousiastes ayant des formations complémentaires. On peut vraiment qualifier cela de mise en pratique de l'innovation ouverte."
Partager: