Projet Limmel, Pays-Bas

L’écluse de Limmel

La nouvelle écluse de Limmel protège l’arrière-pays limbourgeois

BESIX rénove l’écluse de Limmel. Ainsi, les gros navires pourront également la traverser sans problème. Découvrez comment BESIX a abordé ce projet.

Notre solution 

La Rijkswaterstaat – l’agence exécutive du Ministère de l'Infrastructure et de l'Environnement aux Pays-Bas – a choisi BESIX pour la construction de l'écluse de Limmel. Notre expérience en matière de construction d'écluses nous a permis de présenter un plan qualitatif détaillé, dans lequel la sécurité et les perturbations pour le trafic fluvial durant et après le projet ont été décrites de manière précise.

En collaboration avec Agidens Infra Automation, responsable des aspects mécaniques du projet, et le groupe Rebel, dont les conseils financiers ont été précieux, nous nous sommes chargés de la conception, de la construction, du financement et de la maintenance de l'écluse de refoulement. Nous avons d'emblée proposé une première : un seul consortium bâtissant une protection contre les inondations. Une formule intéressante, car nous avons ainsi pu travailler de manière plus efficace et apprendre les uns des autres.
Nos responsabilités : 

  • concevoir et construire la nouvelle écluse de refoulement ;
  • démolir l'ancienne écluse ;
  • assurer la maintenance du complexe ;
  • trouver un financement et en assurer le suivi.

La Rijkswaterstaat nous a laissé carte blanche pour explorer des solutions novatrices. C'est ainsi que de concert avec Agidens, nous avons conçu un mécanisme de levage hydraulique simple mais ingénieux pour actionner l'écluse. Nous avons prévu d'éviter les fuites d'une manière astucieuse, grâce à la pose sur les quatre côtés de la nouvelle écluse de refoulement de palplanches qui descendent jusque dans la couche calcaire et forment ainsi une fosse étanche.

C'est la troisième fois que BESIX construit ce type d'écluse de refoulement. À noter que ce projet comportait des défis spécifiques, notamment en raison de l'espace très réduit pour les grandes manœuvres de levage du fait de la présence de l'écluse de refoulement existante. Les perturbations causées au trafic fluvial par les travaux sur la Meuse, une voie de navigation très fréquentée, étaient également d'une importance capitale. À l'exception de deux week-ends, le transport de marchandises est resté possible durant toute la période. À cette fin, nous avons bâti la nouvelle écluse avant de détruire l'ancienne. L'arrière-pays limbourgeois a ainsi bénéficié d'une protection optimale, y compris durant les travaux.

Écluse agée

Construite voici quatre-vingts ans dans le canal Juliana près de Maastricht, l’écluse de Limmel constitue un maillon important dans la « Maasroute » qui relie la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne et la France. Elle offre également une protection contre les inondations.
Cette écluse avait non seulement besoin d’un remplacement mais aussi d'un autre mode d'action. Après la rénovation, elle ne devra plus sasser les navires. En tant que barrière de retenue, elle protégera en outre le canal Juliana et l’arrière-pays si la Meuse sort de son lit.

 

Solution & result

L’écluse était devenue un véritable goulet d'étranglement pour le trafic fluvial toujours plus intense. Pour offrir davantage d’espace aux cargos, BESIX a d’abord remplacé l’ancien pont qui l’enjambait. Le nouvel ouvrage ne se situe pas sur mais à côté de l’écluse et n’a plus de points d’appui dans l’eau. Cette reconception a permis d’agrandir l’espace disponible sans élargir le canal même. Le nouveau pont est également plus haut et peut accueillir sans problème les navires jusqu'à 9 mètres.

La clé d’une bonne collaboration est toujours la même : réfléchir du point de vue du client

Ken Watzeels
Directeur technique

Limiter les entraves au maximum

Dans le cadre du projet, BESIX ne prévoyait que quatre fermetures du canal Juliana, à chaque fois pour 24 heures maximum. Voilà pourquoi les éléments de l'écluse rénovée seront réalisés autant que possible sur le côté extérieur du canal. Le canal sera uniquement fermé pour la pose de l’aqueduc du Kanjel, de la hausse et de la partie en acier du pont, ainsi que pour l’essai des différentes composantes.

Limmel the game

Au cours de ce projet, BESIX a encore sorti une primeur : Limmel the game, un jeu éducatif pour les élèves de l’enseignement secondaire. Durant ce jeu, les élèves se glissent dans la peau des différentes parties prenantes du projet. Ils doivent construire la nouvelle écluse ensemble, compte tenu d’un timing serré et d’un budget fixe. Ce jeu a remporté un tel succès que BESIX veut aussi l’associer à d’autres projets.

Les cyclistes d’abord

Les environs de l’écluse offrent un circuit cycliste fort apprécié des écoliers et cyclotouristes. Le nouveau pont est nettement plus sûr que l’ancien, grâce aux bandes séparées pour les voitures et vélos. Nous prévoyons en outre des bancs où les cyclistes pourront se reposer et profiter de la vue, avec une borne de charge pour les e-bikes et un point de ravitaillement en eau potable.

Un mécanisme simple et unique

La principale exigence pour la nouvelle écluse ? Que la porte se referme avec certitude si l'arrière-pays est menacé. Plus un tel mécanisme est complexe, plus il peut y avoir de problèmes. Le sous-traitant Agidens a donc élaboré un système avec un minimum de composants électroniques. Le mécanisme de levage hydraulique est mu par le poids des hausses mêmes : un système simple qui ne requiert en outre que peu d’entretien.

Nous apprenons les uns des autres et parvenons ainsi à des solutions intelligentes et durables

Jaspel Tils
Project Manager, Rijkswaterstaat

Détails du projet

Nom du projet

L’écluse de Limmel

Catégorie

Ecluses, Eau

Type de contrat

Design, Build, Finance & Maintenance

Localisation

Limmel, Pays-Bas

Parties prenantes

BESIX Nederland

Client

Rijkswaterstaat

Période de construction

2015 - 2018

Période de maintenance

2018 - 2048

Projets similaires