Projet Ajman, Émirats Arabes Unis

Station de traitement des eaux usées d'Ajman

Un cas d'école de gestion des eaux usées au Moyen-Orient

Depuis 2006, Ajman Sewerage (ASPCL) joue un rôle central dans la gestion des eaux usées de l’Émirat d’Ajman. La société associe BESIX, qui en détient 40 %, au Gouvernement d’Ajman (40 %) et à Veolia (20 %). Premier PPP créé au Moyen-Orient dans ce domaine, ASPCL a construit l’ensemble du réseau de collecte et des installations de traitement des eaux usées de l’Émirat, jusqu’alors inexistants. ASPCL continue aujourd’hui à gérer ces infrastructures et à les développer afin d’accompagner l’évolution d’Ajman et d’intégrer de nouvelles technologies dans ses opérations. C’est le cas, en 2019, d’un investissement qui permettra à la station d’épuration de produire elle-même une partie de ses besoins, via la transformation des boues d'épuration en biogaz. À nouveau une première dans la région.

Traitement des eaux usées avant 2001

En 2001, l’Émirat d’Ajman ne disposait d’aucune infrastructure de traitement des eaux d’égout. D’abord stockées dans des fosses septiques puis transportées par camions-citernes, les eaux usées étaient déversées dans une lagune ouverte. Cette pratique créait logiquement de nombreux problèmes environnementaux. L’eau est une ressource rare. Le traitement offre donc une source alternative à la fois durable et économiquement avantageuse. Avec le Gouvernement d’Ajman, BESIX a été un précurseur dans ce domaine. En installant un réseau d’égouts moderne à Ajman, ASPCL a éliminé les risques de santé publique et de pollution liés au rejet des eaux usées non traitées.

Construction de la centrale électrique, achevée en 2007

BESIX Concessions & Assets s’est associé aux pouvoirs publics pour concevoir, livrer et exploiter un système complet d’assainissement dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) et s’est chargé de trouver les capitaux nécessaires. Le service s’étend du raccordement au réseau au traitement et à la réutilisation des effluents.

En étroite collaboration avec les autorités d’Ajman et la population, BESIX a mené une étude de faisabilité approfondie pour comprendre les objectifs et les contraintes spécifiques, tenant compte des enjeux environnementaux, géographiques et sociaux. 

Lorsque la centrale a été livrée en 2007, plus de 100 000 ménages étaient connectés au réseau avec une capacité de 80 000 m³/jour. L'ASPCL s'est vu confier la gestion de la station d'épuration des eaux usées en 2006, et ce jusqu'en 2034. Il leur donne le droit exclusif de financer, de construire, de gérer et d'entretenir les infrastructures de traitement des eaux usées de tout l'émirat. Ce contrat était le premier de ce genre au Moyen-Orient. L'ASPCL assure également responsable un service clientèle, la facturation et la collecte des frais mensuels.

La station est un actif stratégique pour l'Emirat car il fournit de précieux services à la population. Je me réjouis également de relever les nombreux défis qui nous attendent, comme l'introduction de nouvelles politiques, l'augmentation du recyclage des effluents au sens le plus large et la mise à l'essai de nouvelles technologies.

Son Altesse le Cheikh Rashid bin Humaid Al Nuaimi,
Président de la Ville d'Ajman et du Département de Planning

De l’eau propre pour Ajman

En 2016, l'ASPCL a de nouveau choisi Six Construct pour concevoir et construire une extension de la station. Depuis son achèvement en 2018, 450 kilomètres d’égouts souterrains collectent les eaux usées de 175.000 foyers et l’acheminent via une série de stations de pompage vers la station d’épuration située à la périphérie d’Ajman. Cette dernière traite également les eaux usées de bâtiments non encore raccordés au réseau, qui sont transférées vers la station par le biais de camions citernes. 

La station d’épuration, d’une capacité de 140.000 m³ par jour, est le centre de traitement de toutes les eaux usées d’Ajman. Elles sont traitées selon des normes élevées afin de pouvoir être réutilisées. C’est le cas pour 40 % des eaux traitées, affectées à l’irrigation des espaces verts d’Ajman. 10 % supplémentaires sont raffinées selon des normes plus élevées par SAFI, pour des applications commerciales et industrielles. La station fonctionne en continu avec un système de gestion de pointe incluant la maintenance préventive.

L’histoire continue

En juillet 2019, ASPCL attribuait à BESIX la conception et la construction d’une extension à la station d’épuration, afin d’assurer la digestion des boues d’épuration et de générer de l’électricité via le biogaz ainsi obtenu. Ces installations produiront 50 % de l’énergie requise par la station – une première aux Émirats arabes unis. En plus de réduire la dépendence des installations par rapport au réseau électrique, elles diminueront la quantité de boue à évacuer et en amélioreront la qualité. Elles ouvriront aussi la voie au développement d’autres options de recyclage des boues, comme des engrais organiques et des carburants alternatifs pour les cimenteries. La centrale de transformation des boues est le troisième projet de ce type développé par BESIX. 

Détails du projet

Nom du projet

Station de traitement des eaux usées d'Ajman

Catégorie

Stations d’épuration des eaux usées municipales, Eau

Type de contrat

Design, Build, Finance & Maintenance

Localisation

Ajman, Émirats Arabes Unis

Parties prenantes

Six Construct

Client

Ajman Swerage (Pvt) Co. Ltd.

Période de construction

2003 - 2007

Période de maintenance

2003 - 2028

Maintenance par

BESIX Concessions & Assets

Valeur totale

€ 75 million(s)

Capacité

120.000 m³/jour

Projets similaires